Les étapes à suivre

Vous souhaitez déguster du vin comme un pro ? Impressionnez votre famille, votre conjoint(e) ou encore vos amis ? Alors ne tardez pas et lisez attentivement l’article qui suit.

Seulement 4 étapes à respecter et le tour est joué !

1ère étape : le débouchage de la bouteille

Et oui, même pour ça il y a une technique et une seule ! Une bouteille de vin s’ouvre de la manière suivante : dans un premier temps, enlevez l’opercule qui recouvre le goulot. Le plus facile est de couper la partie juste au-dessous de la bague. Dans un second temps, évidemment, ôtez le bouchon avec un tire-bouchons. Découvrez ici notre gamme de tire-bouchons.

Attention, vous voyez parfois des personnes sentir le bouchon ! C’est une erreur de penser à ce moment-là que le vin puisse être bouchonné ! Un bouchon sent le bouchon, c’est d’ailleurs assez logique.

Passons à la seconde étape.

2ème étape : le service

Pour le service, l’idéal est de pouvoir tenir la bouteille par son culot avec le pouce à l’intérieur de celui-ci et de placer ensuite les autres doigts à l’extérieur pour maintenir la bouteille et enfin de pencher le verre pour servir le vin. Attention, ne remplissez pas le verre au maximum, même si le vin est délicieux. Découvrez ici nos verres à vin.

Pour clôturer cette étape en beauté, quand vous avez terminé de servir le vin dans le verre, faites tourner légèrement la bouteille pour que la dernière goutte ne tombe pas sur l’étiquette ou sur la nappe !

3ème étape : la dégustation

Il faut tout d’abord regarder la couleur du vin, et non pas blanc, rouge ou rosé mais plutôt sa teinte ! En effet, il existe plusieurs nuances car avec l’âge le vin change de couleur.

Pour observer la teinte, penchez votre verre sur le côté et regarder la couleur qui est à son extrémité. Cette partie s’appelle le disque, c’est elle qui va donner une indication sur l’âge du vin. Cette méthode s’applique pour toutes les couleurs de vin.

Pour savoir si un vin est gras, regardez si au moment où vous redressez votre verre il reste du vin le long de la paroi de celui-ci. Plus il y a de traces plus le vin est gras. Côté vocabulaire ces traces s’appellent des jambes.

Passons ensuite au nez.

Premier nez : Il est important de sentir le vin avant de l’agiter. Le vin ne doit en aucun cas être remué avant d'être respiré. Un conseil, restez dans votre bulle pour ne pas être influencé par la perception des voisins

Second nez : provoquez une oxygénation du vin par un mouvement du verre puis sentez à nouveau, ainsi vous allez percevoir une différence entre le premier nez et le second car le vin respire et dégage plus d’arômes à ce moment-là.

4ème étape : la dégustation en bouche

Lorsque le vin est mis en bouche, faites le d’abord rouler, c’est-à-dire faites le passer sur tous les côtés de la langue car c’est là que se situent vos capteurs sensoriels, puis aspirez par la bouche et puis

par le nez, ainsi cela permet de créer une oxydation rapide.

Voilà, vous êtes prêts à déguster votre vin comme un pro !